AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les éléments déchaînés (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Les éléments déchaînés (Pv)   11.01.11 16:49

Les éléments déchaînés.
Pv Kujata

    Comme tes yeux à jamais disparus. Le paradis n'était plus.

    La langue bifide de ces quelques serpents électriques vint violemment frapper le commun des mortels ; et la lumière opalescente de son poison déchira le dôme céleste avant de s'effacer. S'ensuivit une plainte déchirante. Effrayante. Un cri de douleur dont l'écho se répercuta contre la pierre avant de disparaître à son tour, avalé par les ténèbres oppressantes. Le tonnerre. La souffrance en était telle, que ce cri n'était plus qu'un râle. Avec rage, les vipères électriques s’abattaient. Frappaient. Et disparaissaient. Tout aussi nombreuses, elles suscitaient la peur. Et n’était autre que la pure représentation de la haine des éléments. Comme à chaque temps orageux, en cet instant où le jour et la nuit n'étaient plus, la Terre semblait proche de l'apocalypse.

    Comme tes yeux à jamais. Les ténèbres étaient maîtresses de ces lieux.

    Allongé là, sur le sol humide et froid d'une caverne creusée dans la roche de la puissante montagne, tu attendais. Immobile, tête posée sur tes antérieurs glacés par les gouttes cristallines de la pluie, tu espérais que la colère se dissipe bientôt. Loin devant, les ténèbres s’étendaient. La voûte sans étoile qui prend possession du dôme céleste en cette heure est aussi sombre que le voile qui recouvre tes yeux. Ibehar, il n’y a jamais eu de lumières. Et tes yeux ne sont plus que deux pierres d’ambre. Tes paupières se fermèrent lourdement. Et ton esprit vagabonda dans les méandres de tes souvenirs…
    Des ombres dansèrent dans ta tête. Floues, tout d’abord. Elles prirent ensuite une forme, puis un visage. Elle était là. Elle se tenait là, devant toi. Si fière. Si belle. La créature plongea ses yeux d’émeraude dans l’ambre des tiens. A l’époque, les ténèbres ne t’avaient pas encore enchaîné. Que voyais-tu alors dans son regard ? Une tristesse infinie. La mélancolie, perfide, qui la rongeait de l’intérieur. Elle baissa la tête. Telles des perles, des larmes roulaient le long de son poil immaculé. Elle prononça ses dernières paroles. « Adieu, Ibehar ». Et l’image, telle un fantôme, bascula dans le vide. Jamais plus tu ne la reverrais. Seule son image te hanterait à présent. Tu crias son nom. Ce fut trop tard. Elle était déjà partie. Et ce à jamais.


    A nouveau, un serpent électrique déchira le ciel. Il s’abattit sur un arbre mort, perchoir pour vautours, et le déchira dans le sens de la hauteur. Dans un fracas assourdissant, le squelette végétal s’écrasa sur la terre boueuse. Et c’est ainsi que la réalité te tira de tes souvenirs en un sursaut. Tes paupières se relevèrent. Mais les ténèbres demeurèrent cependant. Combien de temps t’étais-tu assoupi ? Tu ne saurais le dire. Mais la colère des éléments persistaient toujours.
    Enfin, tu remarquas la présence de l’inconnu. Tu relevas ta lourde tête, et huma l’air. Différentes senteurs se mêlèrent entre elles. La roche humide de la caverne. Le brûlé d’un arbre, abattu par les serpents électriques. La terre souillée… C’en fut pourtant une autre qui attira ton attention. L’odeur de sa robe mouillée t’écorchait la truffe. Mais soit. Ton odeur devait bien écorcher la sienne. Qui était l'être en question ? Un mâle. Un Devil. Un allié aux yeux des siens. Une tête à couper aux yeux des ennemis. Ibehar. Ce n’est cependant pour toi pas un ennemi. Il n’y en a jamais eu en ton être. Il n’y en aura jamais.

    A nouveau, un éclair déchira le ciel. Et la Terre poussa une plainte, tout aussi déchirante que les précédentes.

    « Qu’avons-nous fait, pour mériter pareille colère ? »

Revenir en haut Aller en bas

Kujata


avatar

Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 25
Date d'inscription : 30/08/2010


Votre personnage
Meute et Grade: Guerrier Deil
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Les éléments déchaînés (Pv)   11.01.11 19:28

    Il y a bien longtemps qu’il a perdu tout sentiment pour autrui ou pour soi-même. Il n’était plus que l’ombre d’un être déjà bien fermé auparavant, il a préféré vivre seul et sans problème. Garder ces distances pour éviter les démons qui le pourchassent était un but fixé depuis longtemps, évitant tous contacts pour ne pas être enfermé. Ton regard brillant mais inexpressif en dit long sur ton passé, cependant personne ne peut le voir. Aux yeux de certains il n’est qu’un petit prétentieux voulant jouer dans la cour des grands. D’autres le jalouse mais le respecte de part sa fierté et sa noblesse, certains ne le connaissent pas encore mais on tant entendu parler de lui. Mais au fond, que cherchait-il réellement ? Des choses simplissimes mais inaccessibles, la paix et la tranquillité. La gloire il s’en moquait bien, il préférait être une ombre invisible à la liberté infinie. Il ne pouvait se résoudre à abandonner ça famille, pourtant, le fait de voir ou de sentir ne serait-ce que l’odeur de certains l’horripilait et lui donnait des envies de meurtre. Il n’était pas un sanguinaire, mais un simple solitaire.

    Les zébrures prirent de temps à autre de biens belles couleurs, du bleu, du jaune et du rouge. Comme si ce n’était pas assez pénible de grimper cette fiche montagne il fallait que la nature se fasse capricieuse. Qu’avait-il bien fait pour mériter un tel châtiment ? Vous pouvez le croire, grimper une falaise aussi abrupte avec une pluie torrentielle et des éclairs à vous pourfendre la terre, forcément se ne serait pas une partie de plaisir… Loin de là. Le bruit d’une pierre dévalant la pente humide et glissante fit redresser les oreilles du loup. Sans perdre une seconde il se décala et se mot à courir à travers la montagne, sautant obstacles et crevasses, il courut sans s’arrêter. Pourquoi tant de hâte alors qu’il était dangereux de se balader en ces lieux à une telle vitesse ? Simplement que la nature ou les dieux, quelque soit le fautif, avaient décidé de le mettre à l’épreuve. Une avalanche de roches de plus de dix tonnes chacun eut raison de le faire courir. Pas une seconde de répit lui était accordé, le ciel se faisait de plus en plus menaçant, de violentes bourrasques tentèrent de le faire chuter maintes et maintes fois.

    Rien cependant n’eut de succès, depuis son plus jeune âge, bien qu’il le soit encore, le loup noir avait dû affronter la mort bien tôt. Avant même qu’il soit en âge de penser, avant même qu’il soit en âge de parler la mort à toujours était à ces côtés. Prenant différentes formes, cette dernière faisait tout pour enfin attraper cette vie si spéciale qui, sans qu’elle ne le comprenne, lui échappait continuellement. Mais revenons-en à la course, ce ne fut plus le vent mais les éclairs meurtriers qui tentèrent de l’abattre. La faute à pas de bol ? Non c’est fort peu possible. Une zébrure de feu arriva à cinq mètres du loup, ce n’est pas lui qui l’avait évité, ce n’est qu’un mortel après tout. Il s’arrêta près d’un grand rocher dont la forme étrange fit office d’abris pendant quelques secondes, les yeux si dissemblables se mirent à scruter les environs. Il avait échappé depuis des heures aux Angel mort dans la montagne, le reste ne l’avait pas remarqué. Maintenant tout ce qui compta fut de trouver un coin ou se réfugier et éviter à tout prix, de se transformer loup grillé.

    Un puissant éclair détruisit le pan de roche un peu plus bas, manquant de tomber, si l’on peut se permettre l’expression, au fond du gouffre le Devil recula avant de repérer l’abri parfait. Un trou qui semblait être une grotte apparut comme par magie, la lumière des orages avaient du bon finalement. Reprenant son souffle, le jeune loup reprit sa course folle manquant de tomber de la falaise plus d’une fois. La distance se raccourcie à vue d’œil… Dix mètres, les orages grondèrent de rages dans le ciel, la nature n’avait vraiment pas l’air d’humeur charitable. Huit mètres, était-ce le fait de ne pas l’avoir tué qui l’énervait ? Ou bien simplement le fait d’avoir un adversaire farouche et à la hauteur ? Kujata courut encore et encore, il ne resta pus qu’un mètre quand le sol décida de se briser créant une crevasse de plus d’une centaine de mètres. Dans un ultime effort, le Devil fit un saut majestueux et arriva de justesse dans la grotte. Au même moment un éclair détruisit dans son intégralité, le passage déjà bien abîmé. Il ne pourrait plus utiliser ce chemin pour rentrer, mais qu’importe ?

    Prenant son aise, il secoua son corps avec force. L’eau ne le gênait pas, mais il faisait bien froid aujourd’hui et ce n’était guère le moment de tomber malade. Mais très vote son instinct lui dicta de reprendre sa garde, il n’était pas seul. Un loup à la fourrure sombre se terrait au fond du trou, enfin il semblait simplement dormir. Reniflant l’air, le loup ne sentis aucun danger émaner ce cet animal. Tout en gardant un œil sur l’étranger, il se mit au fond de la grotte mais assez loin du loup pour ne pas le réveiller. Ce qui rata puisqu’il suffit qu’un éclair apparaisse non loin et pouf, le loup se réveilla, plutôt surpris. La phrase de l’étranger arriva à ces oreilles, est-ce qu’il lui parlait ou se dit ça pour lui-même ? Peu importe, le loup s’allongea tranquillement tandis que le silence s’installa. Deux zébrures se croisèrent au loin et percutèrent violemment le sol de la terre dévastée.

    « De la colère ça ? C’est un simple caprice… » murmura le Devil d’une voix morne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les éléments déchaînés (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les éléments du nouvel axe trilatéral Haïti-Vénézuéla-Cuba
» Le canard déchaîné - N°1 - 26/02/2012
» [Guide] La pêche à la chaîne ! Comment avoir des shiny le plus rapidement possible
» Test des quatre éléments
» Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Angel :: UN DERNIER MOT, UNE DERNIÈRE PENSÉE. :: 
« c o r b e i l l e »
 :: 
« c o r b e i l l e - d e s - a r c h i v e s »
-