AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Secret Santa 2012-2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bélial

ADMINBadass little pony

avatar

Féminin
Nombre de messages : 893
Age : 23
Date d'inscription : 23/09/2010


Votre personnage
Meute et Grade: Guerrier Devil
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Secret Santa 2012-2013   14.01.13 19:36





DE THUNDER À ANGELICA




ANGELICA


Sous la lumière d’une aurore boréale.
Sous le sein des étoiles.
Sous la lune pâle.


Posant une patte sur la neige blanche. Blanche comme un être pur, blanche comme une colombe, blanche comme les ailes d’un ange.
Posant une patte sur la neige blanche crissant sous le poids statique. Craquement de la neige, infimes morceaux de glace brisés, blanche comme les ailes d’un ange.
Posant une patte sur la neige blanche crissant sous le poids statique du corps blanc. Fourrure d’hivers, fourrure chaude, blanche comme les ailes d’un ange.
Posant un patte, puis une autre, avançant sur ce sol scintillant, traçant sa voie dans la poudreuse. Blanche comme les ailes d’un ange.
Craquement. La neige tombe au sol, un morceau de glace s’effrite, glisse, se brise. La patte s’arrête à proximité de la glace. L’ombre s’approche, la glace frissonne. Une image se reflète. Blanche, nacrée, perlée. Froide, gelée. Le vent se lève, l’air vibre, la neige tombe par petits flacons, les rares buissons se teintent de draps blancs.
Là. Tout en haut de pics rocheux. Au milieu de nulle-part. Un pelage virevolte suivant le vent, dominé par cette force de la nature, si douce soit-elle à ce moment. Un pelage blanc comme la neige, blanc comme les ailes d’un ange. Angélica.


Fière, noble, gracieuse, la jeune louve blanche, assise sur la neige, observe l’étendue des terres de Wolf Angel, du haut de sa montagne, du haut du repère des anges. Cette apparition fait siffler le vent contre la roche, des voluptés de neige se dégagent de la terre pour voler ici et là. Les yeux de sang de la louve scrutent la vallée. Des yeux rouges malsains, malfaisants, lourds de reproches... Mais son port de tête ajoute une certaine majestuosité, une hypothétique puissance. Droite sur son rocher, elle veille. Elle veille sur les terres en contrebas comme s’il s’agissait des siennes. Les terres Devils, la meute dans laquelle elle vit... Sa patrie.
L’appel du sang est présent. Son odeur, son goût métallique, sa texture liquide... La louve s’en lèche les babines. Un dégradé de rouge et de blanc, son pelage veut se teinter ainsi. Un jour, un puissant loup Devil lui a dit : « Guerrière Angélica... Très paradoxal. »... Il n’avait pas tort. L’image même de cette louve blanche, pure, fragile, en haut de cet pic rocheux ne peut s’accorder avec le rouge, la mort, la haine, la douleur liée au sang. Et pourtant, pourtant... Cette louve était la représentation même de cette conjoncture. Le blanc et le rouge. La neige et le sang. La glace et le feu. La paix et la guerre. Le repos et la haine. Le loup Devil avait vu juste, la louve était dangereuse. Superficiellement faible et douce, intérieurement puissante et vengeresse.

Ainsi, cette louve blanche n’est qu’un euphémisme. Derrière la pureté de son corps se dresse un esprit des plus sombres. Ange déchu au seuil de sa gloire. Angélica.



[El0him.] / Thunderaw


Loup



D'ANGELICA À ARC-EN-CIELA

Tu sais que ma créatrice a envie de raconter ton histoire ? Si, si, je te jure. Là, elle lit ton histoire pour pouvoir l'a réécrire avec ses propres mots ! C'est grave quand même. En plus, moi je m’ennuie et toi ? Maintenant que le monde de Wolf Angel est fermé on vit plus c'est trop nul ! J'ai pas put te rencontrer en plus et je pense qu'on a pleins de chose en commun toi et moi. Certes, on se serait un peu frittées parce qu'on est pas de la même meute, mais qui sait j'aurais pu bien m'entendre avec toi.
Bon, faut que je te laisse, y a l'autre qui veut raconter son histoire pour le machin Santana je sais quoi, pour la Bonne Année je crois. Personnellement, je comprends rien, mais bon. Ils sont bizarres ceux qui nous créé tu trouves pas ?


Tu es née sans faire d'histoire, sans attendre qu'on t'ai demandé de venir. Et pourtant, tu es bien née. Une jolie petite boule de poils tout mimi au pelage immaculée et aux yeux vairons. Tu avais tout du physique de ta mère. Vous étiez de vrais canons toutes les deux ! Tu n'as pas hérité de quelques particularités physique de ton père. J'ai vu l'histoire de tes parents, et je dois avouer qu'ils n'ont pas eu de la chance... Mais ils avaient eu une belle histoire. Oublie pas l'autre tartuf là, je connais pas son nom, mais celui qui voulait avoir sa maman, ba lui, il est pas chié, hein ! Oui, oui, ça va Angy', j'y viens. Bon, donc ton père adoptif, il est pas très cool. Te détester juste parce que tu as le même physique de ta mère et ça lui rappelle qu'il a pas put avoir le cœur de ta mère... Ce n'était qu'un jaloux sans cervelle. Faut lui mettre un pain ! Angy' chuut ! C'est moi qui raconte !

Ta mère était malheureuse... La mort de ton père l'avait comme vidé de sa vie. Elle n'a pas sut te protéger face aux injustices de la vie. Peut-être aurait-elle put si tu lui aurais dit ? Mais je pense que rien n'y aurait fait. Ta mère n'allait pas bien et il semblerait que rien ne pouvait la guérir. Ta naissance aurait put la rendre plus heureuse, car elle aurait encore avec elle une part de ton père. elle aurait auprès d'elle le fruit de leur amour, de le leur passion et de leur aventure. Mais elle en a vu autrement et tu as dut subir la haine de ton monde... Tu étais détestée simplement par le fait que tu étais une bâtarde. La différence est vraiment mal vue... C'est désolant. En plus, tu n'as pas su te défendre ou alors tu n'as pas voulu car tu ne parlais pas. Tu étais une louve sans défense et faible que tout le monde massacrait d'injure et coups ! Hé, mais on a pleins de points communs. Tu sais Ciela, moi aussi j'ai pas été accepté quand je suis née... Et je ne mettais pas défendue toute de suite non plus.

Un jour, il faisait froid, c'était l'hiver et tu as crié ! Tu as crié au monde entier que tu savais parlé, t'exprimé. Tu t'es défendue contre tous ceux qui t'avaient couverte de coups et d'insultes. Tu t'es rebellée contre eux avec courage ! Ouais, ouais, mais elle s'est aussi fait massacrée... ... ce qui a fait que sa mère c'est alors réveillée. Elle a vu sa fille souffrante et elle a soudain eu besoin de la protéger. Elle a quitté les Mercenaires et l'a mise à l'abris chez les Angels. Les Devils sont meilleurs, d'abord. Nananère ! Angy' la ferme ! Donc, tu es arrivée chez les Angels et ils t'ont vite acceptée lorsque ta mère leur a raconté son aventure avec un Angel. Et comme les Angels ne sont pas aussi sanguinaires que les Devils (hein Angy' ! oh, ça va hein ! Mais n'empêche que je reste sur ma position, les Devils sont les meilleurs Seigneur, sauvez-moi), ils ont eu pitié de toi et tu as vite eu ta place dans la Meute. Ta mère restait une louve exceptionnelle et elle posséda toutes les qualités pour être bien vue. Elle t'enseigna beaucoup de chose comme son art pour la médecine. Tu pris vite goût à la vie des Angels et tu t’imprégna de leur joie, de leur douceur et de leur vie. Sur ton visage, un nouveau sourire avait naquît. Une magnifique sourire. Bon, ça va, on a vu, elle a un beau sourire, on passe à trop chose maintenant ? Tu avais un sourire éblouissant ! Mais il laissa place à des larmes lorsqu'un loup sombre apparut et arracha de la Terre la vie de ta mère. Il n'avait eu aucune pitié et les longues et profondes blessures sur le corps gracieux de ta mère montrait l’agressivité de ses coups.

Tu avais pleuré pour la mort de ta mère, mais tu n'étais pas morte pour autant. Tu n'as pas commis la même erreur qu'elle, tu as continué à vivre ta vie. Tu as fait bien des rencontres et tu as avancé. Tu gardes toujours en tête ton père adoptif, attendant le jour où tu auras assez de force pour lui arracher la tête ! Vas-y Cielouille ! Fais lui péter la boite crânienne ! Angy', arrête un peu s'il te plait... Oh, ça va ! J'ai même pas le droit de l'encourager ? Pas comme ça ! Oh, t'es chiante !

Voilà, elle a finit de raconter ton histoire... Je te l'avais dit, ça sert à rien, elle a presque recopier ta présentation en plus ! Faut pas lui en vouloir, elle est bête, elle est bête. Enfin, non, là ce serait plutôt de la flemmardise.
Enfin, bon, prends soin de toi Ciela ! A bientôt, peut-être...

Angélica
© Réalisé par Mimou' pour Arc-en-Ciela. ♥


D'ARC-EN-CIELA À PERSÉPHONE



L'ombre filait dans la forêt, tel un corbeau entre les branches. Le neige tombait légèrement, poussée par le vent froid de l'hiver, tourbillonnant dans les airs en une valse lente. Le fantôme noir ne s'arrêtait pas, comme si son destin était de courir après une étoile que lui seul pouvait voir. Les flocons dansaient tout autour dans son sillage, virevoltant en de gracieuses courbes.

Il n'y avait aucun bruit, sinon celui du vent dans des arbres sans feuilles, sifflant en une douce mélodie. Le paysage se confondait en gris : il y avait du blanc immaculé à perte de vue, et des teintes désaturées remplaçaient les couleurs autrefois vives de la forêt. Il y eut peut-être le piaillement d'un oiseau qui troubla le silence du moment, mais celui-ci dut se perdre en écho.

L'ombre noire s'arrêta enfin rendue en haut de la montagne, là où le panorama est si sublime qu'il nous en coupe le souffle. La vallée en contrebas était toute enneigée. Sa beauté naturelle était embellie par la blanche pureté que la neige lui prodiguait. Il semblait que le monde s'était transformé en un paradis blanc.

La louve leva la truffe vers le ciel, se remémorant sa rencontre avec Angélica. « Une bonne rencontre. », se dit Perséphone. Elle s'était faite une amie cette journée-là.

« On dirait que tu viens souvent par ici, Poney =) ? »

Perséphone tourna la tête vers la jolie louve blanche. « En parlant du loup », songea la louve noire. Soupir. Encore ce surnom débile. Finalement, Bélial n'en avait jamais payé le pris.

« Je ne suis pas la seule, on dirait. », rétorqua la Centurion avec un sourire en coin.

« Ah, moi j'avais un petit creux, et ça m'a mené au sommet. », répondit la Guerrière.

« Moi je me souviens d'une heureuse rencontre. Je crois que c'est ce qui m'a mené jusqu'ici. C'est une drôle de coïncidence de se retrouver. C'est un bon présage. L'année à venir sera bonne, j'en suis certaine. »

Angélica cligna de ces sompteux yeux rouges, l'air légèrement à la fois surpris et moqueur.

« Ah oui, tu crois ? Moi je ne crois pas à ces superstitions. »

« Moi non plus, mais... »

« Mais bonne année quand même ? »

« Oui, bonne année quand même, Angélica. »

« Bonne année à toi aussi, Poney =) »

Et les deux Devils regardèrent la vallée en contrebas, avant que la louve blanche ne relève soudainement la tête et lance : « La première qui l'attrape a gagné ! ». Perséphone lui lança un regard amusé et répondit « Allez, cette fois-ci, je ne te le laisserai pas ! ». Et les deux louves s'élancèrent en riant aux éclats, mordant à pleine dent dans cette magnifique année qui s'annonçait.

BONNE ANNÉE PONEY =) ! (Et joyeux Noël en retard XD)


DE PERSÉPHONE À AQUARELLE
Aquarelle se trouvait là, entre les arbres. Voilà longtemps qu'elle n'avait plus eu un aussi bon moment de tranquillité. La jolie louve blanche était couchée près des arbres, cachée par quelques buissons. Juste un petit moment de tranquillité, ça ne faisait de mal à personne. Elle avait juste besoin de dormir un peu. Ce qu'elle fit.

Quand elle se réveilla - il lui sembla qu'elle dormait depuis quelques minutes seulement - elle se mit en tête de chasser. Il fallait manger. La jolie louve se leva d'un bond, s'étira de tout son long et huma l'air. Un chevreuil ! Elle prit la direction que lui indiquait son flair infaillible et la suivit pendant plusieurs minutes. Pendant ce temps, elle pensait à pleins de choses. Une fois le chevreuil en vue, elle s'arrêta, immobile. Et puis bondit ... pour n'avoir que de l'air. Pas de chance, cette fois-ci. Mais ne voulant pas en rester là, elle poursuivit ce chevreuil. N'arrivant pas à l'atteindre, elle abandonna sa course et se retrouva près d'un lac. Un lac avec une vue magnifique. Oh, elle passerait ici le reste de sa soirée et retrouverait surement le courage de chasser puls tard. La défaite n'en était pas une.


D'AQUARELLE À SHYNVISS
Aquarelle n'a pas rendu son Secret Santa, malheureusement, et on a pas eu de nouvelles d'elles malgré nos relances. Vu que Shynviss n'a pas rendu le sien non plus, et qu'on était déjà en retard et à court de temps, on ne l'a pas fait à la place d'Aquarelle non plus. ):


DE BAPHOMET À TEMPO

Joyeux secret santa Tempounette =D !


« Aie confiance en toi comme j'ai confiance en toi, crois-en toi tout comme je crois en toi, aime-toi autant que je t'aime. »
« Ne tournes pas en rond, ne te caches pas la vérité mais pourtant tu refuses de la voir... Pourquoi donc ? Pourquoi réagis tu ainsi ? N'as tu donc pas assez souffert pour à nouveau te torturer ? Tu le vois bien que ce n'est pas véritable, tu le vois bien que ce n'est pas à la même échelle et pourtant tu avances à ses côtés comme si de rien était, car au fond de toi, tout au fond, tu sais que tu ne pourras jamais remplacer cette amour qu'il a jadis perdu. Oh mais tu peux secouer la tête pour chasser cela de ton esprit mais nous savons tous ce qu'il en est actuellement. Tu te crois heureuse, tu crois que ton bonheur est tout simplement parfait, qu'il ne peut pas être plus comblé que celui ci. Mais tu te trompes, tes œillères t'empêchent de voir plus loin que le bout de ta truffe ! Réveille toi !! Et malgré tout cela, malgré tout ce savoir qui te perturbe tu restes droite et fière, tu restes belle et élégante, tu es la représentation même des femelles de la meute. Car non, que tu le veuilles ou non, ce n'est pas seulement parce que tu es sa compagne que tu te retrouves à la tête d'une troupe de Loups tous aussi fous les uns que les autres. De loups tu les as transformé en agneaux à ton égard alors qu'en combats ils lâchent une toute autre facette de leur personnalité, les rendant encore plus redoutable. Ils t'écoutent, te saluent, te respectent et c'est ainsi que tu es devenue l'une des Dominante Devil les plus marquante de l'histoire. Ça tu ne le sais peut être pas encore Bloody Dream, mais laisse le temps, laisse le temps faire pour toi et tu verras que tu as bien grandi ! »


Il est là, à mes côtés et c'est seulement ainsi que je me sens libre, que je me sens revivre. Je suis dépendante d'un amour véritable, je le sais éperdument et si je pouvais me noyer dans se bonheur quotidien, je le ferais très certainement tant qu'il reste avec moi. Tant qu'il reste avec moi... Tournant doucement et tendrement la tête en sa direction, c'est en ne laissant rien paraître qu'une boule apparu dans mon estomac. Oui j'avais peur, peur qu'il s'en aille pour de bon qu'importe la situation. Ses toussotement ne m'avait pas échapper même s'il s'en cachait. Laissant un sourire étirer mes babines lorsqu'il frotta sa large tête contre la mienne, c'est instinctivement que je ferma les yeux pour profiter de cette instant. Sa chaleur contre la mienne, mes yeux qui surveille au loin nos Louveteau qui s'amusent entre eux dans un coin de la grotte des enfers. Couchant les oreilles sur mon crâne, le regard implorant lorsque je l'entendis étouffer une nouvelle quinte de toux, c'est alors dans un soupire inaudible que je me ressaisissais : forte, à mon habitude. Il semblait s'en foutre, il semblait ne pas être inquiétait, je ne sais pas comment il pouvait réagir ainsi. Mais je devais lui faire confiance lorsqu'il me certifié que tout allé pour le mieux, qu'une maladie innocente peut vite arriver. Il se dit plus fort qu'elle, qu'elle ne le fera pas plier, ce que n'est pas une simple maladie qui abattra le fils du Diable ! J'espère bien ! Que ferais je sans toi sinon ? Observant toujours les jeunes du coin de l'œil, c'est lorsque je vis les nurses de la meute venir s'occuper d'eux que je me retourna vers Baphomet, les yeux pétillants de bonheur. Peux tu t'imaginer ô combien je t'aime ? Je t'aime d'un amour inconditionnel, et j'aime me sentir ainsi. Me lançant sur lui avec puissance et légèreté c'est au moment ou il se retrouva sur le dos, qu'une rire carillonna sur les murs de la grotte des Enfers. Je m'étais épris de ce Loup depuis ma plus jeune enfance, depuis que mon regard se posa sur lui et alors qu'a l'époque il ne me remarquait pas le moins du monde, n'ayant d'yeux que pour la fille des Dominant et la belle Louve Blanche qu'était Zéphyra, j'avais su me faire une place dans ce monde d'adulte, j'avais su faire en sorte qu'il me remarque, qu'il m'accepte, qu'il me respecte, qu'il me porte de l'intérêt. Et même dans ses moments les plus sombres, et même lorsque tous l'abandonné, j'étais là, oui j'étais là pour lui, je le soutenais sans relâchement.

Frottant amoureusement ma tête contre la sienne, c'est d'une lèche sur le bout du museau qu'il me surpris en me mettant a mon tour sur le dos, me retrouvant sous lui, les pattes repliées sur le corps, plongeant mon regard de sang dans ses yeux de braises, un sourire toujours accroché sur ma gueule, mon coeur fendant ma poitrine sous ses battements, ce n'était même plus un amour ou un âme sœur, il est tellement plus à mes yeux ! Je n'ai jamais su que je pouvais ressentir ça, comme si je n'avais jamais vu le ciel avant ! Oui je t'en pris, laisse moi disparaitre dans tes baisers car chaque jour je t'aime de plus en plus... Écoute mon cœur, l'entends-tu qui chante me disant de tout te donner ? Les saisons peuvent changer, de l'hiver au printemps mais sois certain que je t'aimerais jusqu'à la fin des temps ! Oui, quoiqu'il arrive je t'aimerais jusqu'au jour de ma mort. Le monde tourne autour de toi, mon monde. Et là bas il n'y a pas de montagnes trop hautes, de rivières trop vastes. Les nuages orageux peuvent se rassembler et les étoiles se heurter mais sois en certain car je t'aimerais jusqu'à la fin des temps. Je le sentais plus proche ces derniers temps et pour tout vous dire, ce n'était pas pour me déplaire. Je sais très bien qu'il n'arrivait pas à chasser ses vieux démons mais le voir souriant, le voir joyeux était sans doute ce qui pouvait me combler le plus. Entendre ses mots d'excuses pour avoir été mauvais et égoïste dans le passé ne m'ébranlaient pas. Non pas que cela m'avait été égale, mais laissons au passé ce qui est au passé et continuons d'avancé. J'ai tant souffert que cela m'a suffit, il ne sert a rien de se souvenir de tout cela. Saisissant sa gueule avec la mienne pour l'arrêter de lui faire dire tant d'âneries c'est dans un regard qu'il n'avait jamais posé sur moi que j'écarquillai les yeux, retirant mes crocs, ravalant ma salive. L'on dit d'un simple regard dans le plus grand des silence que s'il fait deviner à l'autre ce que tu penses : l'amour et la complicité prennent alors tout leur sens. C'est ce que je ressentais présentement. Oui c'est dans cet unique regard que je pu enfin comprendre à quel point il pouvait lui aussi m'aimer ! Non c'est certain je ne pouvais être plus combler, je ne pouvais rêver d'une meilleure vie. Je ne dis pas qu'elle est parfaite aux yeux de tous, je ne dis pas que nous sommes un couple exemplaire, nous avons eut nous aussi nos hauts et nos bas, mais j'en suis plus que satisfaite et avec le regard qu'il vient de m'offrir, ca ne faisait que confirmer mes pensées ! Mais je ne savais pas encore que je devais me préparer à le perdre définitivement dans les jours qui arrivaient... ► BAPHOOW'
(c) AMIANTE



DE TEMPO À SOON
TELL ME EVERYTHING THAT HAPPENED
TELL ME EVERYTHING YOU SAW
they had lights inside their eyes


La nuit avait étendu son long manteau sur le monde. Elle avait étiré ses ombres, mangé le soleil et englouti la terre. Elle régnait en maître dans les cieux, qu’elle parsemait d’étoiles, petite veilleuses qui scintillaient pour guider les esprits égarés. Plongé dans le noir, le cimetière était silencieux. Aucun vivant ne s’y trouvait, aucune âme en peine venue pleurer qui les traces de ceux qui étaient partis ; le cimetière, cette nuit, était tout aux morts. Certains auraient évoqué le silence qui planait dans la brume nocturne. Cette impression de vide, de froid et de solitude, ce manque qui prend à la gorge et qui étouffe petit à petit. Mais un tel discours fait toujours sourire les morts. Le silence n’est pas, pas plus que le vide. Les lieux des morts sont toujours pleins de vie, de vies passées, chargées, laissées en arrière et sur lesquelles ils se retournent ; toujours remplis de fragments et d’éclats de mémoire, de souvenirs, de voix, d’odeurs, d’émotions. Il n’y a que les vivants pour croire au vide. Pour les morts, le silence n’existe pas.

En cette nuit si calme, une silhouette pâle arpentait le cimetière. La louve avait quelque chose d’irréel, d’immatériel ; ses pattes effleuraient le sol sans s’y poser, et toute son allure semblait murmurer « légèreté ». Ce n’était plus qu’un âme, qu’un esprit, libéré de son enveloppe charnelle. Ce n’était plus la louve noire, robuste, solide, que l’on avait connu autrefois. Son pelage était pâle, argenté, translucide. Ce n’était qu’un souffle dans lesquels s’accrochaient les rayons de lune, le scintillement des étoiles. Si le ciel avait été voilé, cette nuit-là, nul mortel n’aurait été capable de la voir. Un sourire se dessina sous la ligne de son museau. Quelle importance ? Qu’on la vît ou non, qui se souvenait encore d’elle, aujourd’hui ? Elle appartenait à l’Histoire ancienne, ce n’était plus qu’une figure effacée, déformée par la Mémoire, et probablement même oubliée. Tout avait changé. Tous les grands noms du passé s’étaient effacés, cédant la place aux nouveaux venus du monde et de l’Histoire. Tous ceux qui remplissaient encore sa mémoire, ceux qu’elle avait vus passer par la suite, dans les premiers temps de sa Deuxième Vie, quand son esprit s’intéressait encore à cette terre, à son époque et à sa destinée. Elle en avait vu passer, des noms, des êtres, si différents les uns des autres, et dont elle porterait la mémoire à jamais. Claw, Harmony, Flocon, Amarok, Shadow Night, Dream, Youkar, Fenrir, Artemis, Thunder, Baphomet, Zeus, Méphistophélès, Raiden, Hypnôse, Unknows, Seth, Nightingale, Avalanche, Chad, Helya, Méphistophélès... Et tant d’autres, tant d’autres, grands noms du récit, légendes anonymes ou simples existences passées là. Qui se souvenait encore d’eux, aujourd’hui ? Qui passait encore sur leurs tombes ? Elle y avait cru un instant, que l’Histoire restait, qu’elle marquerait les vivants pour toujours, que certains noms ne tomberaient jamais dans l’oubli. Elle avait cru que cette époque était encore la sienne, que même si elle n’était plus là, elle veillerait sur ceux qui vivaient encore. Puis elle avait compris qu’elle se trompait. La Mémoire n’appartenait pas aux vivants. C’étaient les morts qui la construisaient. Elle avait compris en rencontrant l’Earthwander, une louve de la génération suivant a sienne, à qui la Mort avait proposé de la réincarner en esprit sur la terre pour qu’elle puisse veiller sur la Mémoire, et apaiser la conscience de ceux dont le coeur a cessé de battre. Comme à tous les autres, la louve avait rencontré l’Earthwander, qui lui avait proposé de prendre ses souvenirs, de les conserver pour elle et de l’en libérer. Mais elle avait refusé. Sa Première Vie ne la faisait plus souffrir, et ce depuis longtemps. Ce qu’il lui en restait faisait partie d’elle, la définissait, et elle ne confierait à personne d’autre la tâche de conserver son histoire.

Elle ne voulait pas oublier. Elle ne voulait pas oublier ses débuts dans la meute, lorsqu’elle n’était encore qu’une jeune guerrière, farouche et innocente, prête à se battre contre un ennemi qu’on lui avait désigné, prête à faire la fierté des siens. Elle ne voulait pas oublier celui qui fut son Dominant, et qu’elle aima avec respect et dévotion. Si un esprit devait porter en lui la grandeur de Claw pour l’éternité, ce serait elle. Elle ne voulait pas oublier celui aux côtés desquelles elle progressa dans la vie, qu’elle suivit jusqu’à la tête des Devils et qu’elle soutint à chaque époque de sa vie. Ils s’étaient éloignés dans l’éternité, mais elle savait que son âme revenait toujours sur ces terres, comme elle, et qu’ils seraient liés à jamais. Elle ne voulait pas oublier, la tragédie qui s’abattit sur elle, la vision de ces petits corps tendres déchirés par les crocs d’un traître, le meurtre des Princesses Devil, Precious Stone, Immortal, ses filles... Elle n’oublierait pas non plus le regard du meurtrier, son propre fils, ni la rage, ni la douleur du deuil. Elle n’oublierait pas les Devils d’antan, ceux qu’elle a croisé au cours de sa vie, aux côtés desquels elle s’est battue, pas plus que le visage de ses ennemis. Les victoires, les défaites, les querelles. Malaika, sa mère, rescapée de l’incendie, l’arrivée de Baphomet, la formation des Tueurs d’Elite... Tant d’évènements, tant d’identités, contenus dans une seule vie.

La lune baignait le cimetière d’une lumière argentée. Elle aimait les nuits comme celle-ci, où tout semblait si calme, si mystérieux. Combien de promenades au clair de lune avait-elle faites en compagnie de Thunder, autrefois, il y avait des décennies de cela ? Combien de jours heureux, pour combien de nuits en pleurs ? Un sourire étira les traits de l’ancienne Dominante des Devils, tandis qu’elle se perdait dans ces enivrants souvenirs. Après tout, peu lui importait l’avenir du monde. Son monde à elle serait toujours le même, et elle ne l’oublierait jamais. Soon avait toujours été une louve de grandeur, et ce, en toute simplicité. Une de ces âmes pures et courageuses qui voient parfois le jour, et qui restaient bien souvent prisonnières du temps qui fut le leur. Elle avait gagné en force et en sagesse au cours de sa vie, comme bien d’autres, marquée par les épreuves. Mais c’était peut-être dans la mort qu’elle avait le plus grandi. Et aujourd’hui, Malaika, que penserais-tu d’elle ? Tandis que la neige commençait à tomber sur le cimetière, Soon, au plus profond de son être, se sentait enfin digne de sa mère. Elle reprit sa marche silencieuse entre les pierres, effleura celle de son compagnon du bout de la queue, en murmurant quelques mots, et disparut dans la brume.

« Bonne nuit, Thunder. »


DID YOU TOUCH THEM, DID YOU HOLD THEM?
DID THEY SEEM TOO REAL TO YOU?
Dead hearts are everywhere.


PLEASE, PLEASE TELL ME WHAT THEY LOOKED LIKE
they were kids that I once knew


Coucou Soon ♥ alooors, comme tu as pu le voir, c'est moi qui suis tombée sur ton Secret Santa. J'étais toute contente hihi. J'ai beaucoup hésité sur le personnage à prendre, pour être honnête, j'ai failli prendre Precious Stone. Ou Peyto. Mais je me suis dit que Soon était plus emblématique (et puis fhjkhs cette louve, alors voilà, j'ai sauté sur l'occasion pour la jouer, tant qu'à faire). Et j'ai désespérément cherché le topic de la mort de Soon pendant deux heures dans la corbeille, mais en fait je crois que tu n'as jamais fait de topic pour sa mort. XD Donc voilà, have a ghost!Soon for Christmas, hope you like it! J'espère que je n'ai pas trop dénaturé le personnage, et puis que ça te plaira tout simplement. Joyeux Noël un peu en retard, bonne année, je te souhaite beaucoup de bonheur et de réussite, j'espère que tu passeras une merveilleuse année Soonette des bois chérie ♥♥♥


DE TEMPO À BAPHOMET
IL PARLE SEUL MAIS IL NE L'EST JAMAIS
LES AUTRES S'INVITENT SOUVENT DANS SON REFLET
on lui colle toutes les solitudes


La neige... Un fin manteau blanc qui recouvrait le monde, comme pour le protéger, mais aussi le cacher. La neige atténuait les contrastes, masquait les dénivelés, cachait la couleur sombre de la terre, donnait une impression de pureté. Elle gelait le monde, figeait le tout dans une jolie composition, comme pour soigner les apparences. Mais les apparences étaient parfois trompeuses. Dans ce paysage immaculé, une ombre noire se mouvait silencieusement, en net contraste avec son environnement. Il émettait une odeur âcre, une odeur de souffre, et une flamme étrange vacillait au fond de ses yeux. Non, jamais il ne saurait se fondre dans la masse. Le mâle ne s’était jamais posé la question, auparavant, il avait toujours assumé et assuré sa différence, se plaçant tout naturellement au-dessus des autres loups. Peu importe comment on le regardait, il n’était qu’un Démon parmi des loups. Mais aujourd’hui, Baphomet comprenait enfin que cette terre n’était pas la sienne. Certes, il s’en était rendu maître, peu à peu, s’y était construit une vie, y avait installé sa descendance. Mais il n’était pas chez lui. Peut-être qu’il n’y trouverait jamais sa vie ni son bonheur, en fin de compte.

Blanc. Trop blanc. Le blanc trompe, ment, trahit. Le blanc enivre et vous fait tourner la tête, le blanc prend des airs, fait des promesses qu’il ne tient pas, gomme les défauts et les imperfections. Le blanc n’est pas symbole de pureté : il n’en est que l’image. Une pâle imitation, une contrefaçon. Il ne pouvait s’enlever son image de l’esprit. Elle était toujours là, à rôder, inlassablement, insaisissable et fuyante comme le vent. Il revoyait sa silhouette, sa fourrure immaculée, ses yeux d’un bleu saphir. Il se souvenait de son odeur, du timbre de sa voix. La fille du vent lui avait volé son coeur, et s’était enfuie avec. Elle n’avait eu de cesse d’aller et de venir dans sa vie, de le faire vaciller, chanceler, hésiter. Ils s’étaient croisés, encore et encore, sans jamais se rencontrer. Ils s’étaient partagés sans jamais s’unir réellement. Elle n’avait pas été la seule, elle n’avait pas été la dernière, mais elle revenait sans cesse, tel un fantôme. Et elle lui rappelait que ces terres n’avaient jamais été les siennes — n’avaient jamais été les leurs. Le mâle s’assit, las, et soupira.

« Hey, Princesse, si tu étais encore là, qu'est-ce que tu me dirais ? »

Sa princesse, sa chère princesse, la seule qui ait véritablement touché son coeur, la première à l’avoir ébranlé de la sorte. Elle était tout pour lui, elle était comme une fille, une petite soeur, une amie, un trésor à protéger, un rayon de soleil dans les ténèbres et le feu, le feu et le sang. Le sang, le sang qui tachait sa jolie fourrure, le sang et la mort, et la fureur, fureur et douleur, criante, hurlante. Une plaie à vif, qui saigne, qui saigne et qui crie. Il avait serré les crocs, planté ses griffes dans la terre, il avait maudit la vie, accusé le monde entier du meurtre de la princesse Devil. Savait-on seulement ce que tu avais été pour lui, Precious Stone ? Plus que Zéphyra l’entêtante, plus que Bloody Dream la dévouée, celle qui était toujours à ses côtés quand il avait tout quitté, quand il se sentait seul et perdu, c’était toi. Tu avais toujours guidé ses pas, avec ton souvenir, avec ton sourire.

Baphomet entendit un hurlement, au loin, et coucha les oreilles. C’était lui, il le savait. Il le cherchait. Il préparait ses plans, planifiait sa vengeance, orchestrait le dernier acte de cette sombre comédie, soigneusement. Démon parmi les Anges, Démon dans le corps, pelage d’Ange. De quelle couleur étaient ses ailes, en fin de compte ? Qui pouvait se rendre compte de ce qu’il avait vraiment au fond du coeur ? Un Ange né parmi les Démons, brisé, perverti par eux, parasité. Peut-être que s’il n’avait pas eu cette conscience au fond de la sienne, cette voix dans la tête, peut-être que s’il n’avait pas eu de frère... Le loup noir ferma les yeux. S’il parvenait à le tuer, son frère connaîtrait-il enfin la paix ? Non, Méphistophélès n’était pas un diable, mais Baphomet était seul à le savoir, seul à voir au-delà de la haine, la douleur, au fond de son coeur.

« Tu ne m’auras pas, Méphisto. »

Que lui resterait-il, ensuite, sinon ? Quel vide aurait-il au fond du coeur, dévoré par son Démon ? Banni définitivement, perdu. Non, jamais Baphomet ne l’abandonnerait à ce sort. Car malgré la violence de leur querelle, le cadet aimait son aîné. Même le meurtre orchestré de Shruikan n’avait pu changer cela, malgré la douleur et la rage.

« Tu verras, ça s’arrangera, Fisto. »

Je te laisserai tout. Il partirait, et laisserait tout derrière lui, tout pour lui. Baphomet savait que ça ne durerait plus, il sentait le mal le consumer peu à peu, la terrible maladie, triste ironie du sort. « Ça va aller. » Un instant, comme souvent dans ces moments de doute, l’image de Precious Stone lui appararut. Surprise, le mâle ouvrit le yeux. Il ne vit que la neige, le silence et la solitude. Bien sûr, la princesse était morte, il se savait. Néanmoins le souvenir de son air malicieux, un peu provocateur, et son sourire assuré était aussi net que s’il l’avait vue la veille. Le loup noir esquissa un sourire. Ça va aller. En fin de compte, l’histoire suivait son cours, tranquillement. Tout n’était pas perdu. Il n’avait pas tant de regrets que de souvenirs dans le coeur, tout bien réfléchi, tant de souvenirs qu’il emporterait avec lui. Et il lui restait encore le temps d’en créer de nouveaux avant de s’en aller. Il lui restait suffisamment de temps, le temps de mettre ses affaires en ordre, le temps de revenir aux côtés de certains, bien assez de temps...

Après tout, cette terre n’était peut-être pas la sienne, mais c’était celle qu’il avait choisie.


MAIS QU'EST-CE QUE ÇA CHANGE LA FOLIE D'UN ANGE ?


J'AI SANS ARRÊT DES COUPS À L'INTÉRIEUR
QUAND ON ME DIT QUE JE SUIS UN RÊVEUR


Ma Baphow ♥ Han bon ben écoute, déjà, je suis désolée. Normalement c'était Soon qui était censée faire ton SS, mais comme je n'ai pas eu de nouvelles d'elles, je t'en ai fait un à sa place, nyuh. Je l'ai un peu rushé du coup, désolée, si j'avais eu plus de temps je t'aurais bien fait un dessin en plus mais j'ai été pas mal prise pendant la semaine ;; . Well, j'ai eu plaisir à l'écrire en tout cas. J'espère que je n'ai pas trop massacré Baphomet, ni même Méphistophélès parce qu'en fin de compte je ne l'ai pas joué très longtemps, et c'était il y a euh. longtemps. Donc voilà, j'espère que ça te fera plaisir. Et oui, j'ai encore casé Precious Stone ici, mais du coup en réfléchissant au Secret Santa de Soon j'ai fait des recherches dans les archives pour relire des rp et je suis retombée sur tout le Precious-Baphomet et gnnn ils étaient tellement choux. Joyeux Noël trèès en retard ma belle, et bonne année aussi au passage, reste aussi géniale que ça ♥♥♥


DE BAPHOMET À THUNDER

Joyeux secret santa Thundychou =D !


« En fin de compte nous mourrons tous, nous ne pouvons malheureusement pas choisir notre mort. Mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre, afin que l’on se souvienne de nous comme des Hommes. »
♪ Je ravalais ma salive durant les dernières secondes de ma vie. Au fond de moi, je me sentais reposé, cette fin ne serait pas si terrible que cela. La douleur, insoutenable, insurmontable, je la vivais avec une telle fierté que ce Loup en face de moi ne pouvaient l'égaler. C'était tout bonnement impossible... Ma respiration se faisait lente, très lente au fil des secondes. Mais j'étais toujours là, toujours ce sourire ironique, moqueur, supérieur figé sur mon visage. J'avais depuis toujours été différent des autres, et j'avais cerné que c'était certainement pour cela que la plupart des Loups de la meute m'avaient pris de haut, m'avaient pris pour un lâche ou je ne sais quoi. Mais qui sont ils pour me juger ainsi ? Pour prétendre me connaître alors que les seules brides de ma vie qu'ils ont appris ne sont que les dires des ennemis. Je croyais avoir tant fait pour eux, je croyais avoir eut leur respect, je croyais qu'ils me soutiendraient ! Mais je m'étais trompé et cela, je ne le perçus réellement que maintenant en entendant la plupart des Loups présent. Je ne le perçus réellement que maintenant en voyant leur regard si expressif, leur satisfaction se faisant de plus en plus grande à chaque coup qui m'était porté. Je n'étais pas hargneux envers eux, je ne leur en voulais pas pour leur réaction. Pourquoi dont vous demandez vous ? Oh, seulement parce que j'aurais surement était comme eux si ma vie n'entrait pas en compte. J'aurais voulu le meilleur pour la meute, que celui que je voyais comme un faible se face écrasé par l'être supérieur qui lui faisait face. Car oui, dans mes tripes, je le savais, c'était une évidence, même si ce bout d'oreille lui a été arracher, la puissance du fils du Diable est sans limite malgré ce qu'il veut faire croire, lui, le demi-dieu.

Les pattes tremblantes, non pas par la peur ou par l'épuisement, mais seulement sous cette géhenne, le regard planté dans celui de Baphomet. Je ne quittais pas ses yeux de braises, pourtant ma concentration était de moins en moins présente. Jamais de ma vie je n'aurais cru que l'air serait si douloureux à sentir se faufiler en soit. Le ventre ouvert c'est avec fierté que je m'avançais vers lui, le sourire aux lèvres, ordonnant pour une ultime fois à ce Loup de m'offrir le repos éternel. Lui ordonnant de porter sur ma personne ce dernier coup, celui qui me serait fatal pour me permettre de ''monter'' gentiment au ciel, me permettant de rejoindre mon père.

L'acte suivis ma parole et ce fut presque immédiatement que le mâle Noir me serra d'entre ses crocs. La chaleur de son souffle, c'était la seule chose que je pus ressentir avant de m'écrouler sur le sol, laissant la poussière de la terre des combats venir envelopper mon corps. L'hurlement de Vixen ainsi que celui de Comète était la seule chose que je pus entendre avant que mon cœur ne fasse ses derniers battements. Mes pensées allèrent vers ce Loup qui m'avait jadis aidé, conseillé et qui finalement m'a tué. Baphomet... J'espérais très sincèrement qu'il régisse mieux que ce que je ne fis au sein des Devil. Passer après Claw était plus que complexe, mais passer après moi sera un jeu d'enfant si on en croit les Devil. Je compatis donc d'avance celui qui prendra ta succession, fils du Diable, car il sera sans aucun doute plus à plaindre que moi... Et enfin le dernier mouvement de mes muscles furent pour Soon, un très fin sourire s'étira sur mes babines. Merci d'avoir donné un sens à ma vie, merci d'avoir été la pour moi, merci d'avoir cru en moi. J'aurais tellement voulu te dire quel a été cet honneur pour moi d'avoir été à tes côtés, j'ai passé mes plus beaux moments, mes plus beaux instants à tes côtés et sache mon amour que dans les cieux ou six pieds sur terre, je serais toujours en train de veiller sur toi, souhaitant au plus profond de mon être que tu me rejoignes un jour, mais pitié, fait en sorte que ce jour arrive tard, le plus tard possible. Mes muscles se lâchèrent, mon sourire disparu, mon sang s'étalant sur la terre se teintant d'une couleur noirâtre, mes poils jadis gris devenant pourpre, mon corps devenant inerte, son début de froideur se mêlant à l'ambiance présente. ► BAPHOOW'
(c) AMIANTE




_________________
SINFUL WASTER ENVY COMES FROM PEOPLE'S LACK OF BELIEF IN THEIR OWN GIFTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thunder

VIPMembre unique et vraiment incroyable !

avatar

Masculin
Nombre de messages : 4987
Age : 23
Date d'inscription : 21/06/2006


Votre personnage
Meute et Grade: Centurion.
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   14.01.13 19:44


    Que dire mis à part que les textes sont tous beaux, magnifiques, merveilleux, fabuleux...?
    Comme le dit Tempo, "des fois on a un peu l'impression de recevoir plusieurs cadeaux au lieu d'un seul". C'est exactement la sensation que j'ai eu en lisant certains textes. Celui pour Soon en particulier, avec la profonde phrase de fin dédiée à mon loup. Mais aussi lorsqu'il est question, dans différents textes, de noms de ces ancêtres ayant peuplés ces terres il fut un temps. Que ce soit Tempo, Comète, Baphomet, Soon, Precious ... et j'en passe. Ces textes amènent d'immenses souvenirs, de la nostalgie... Ils amènent un regard rêveur, plongé dans les songes du passé. Je remercie chaque participant pour avoir écrit ces cadeaux et permettre à tous, pas forcément le receveur même, d'être émerveillé ... Tant d'émotions qui ressurgissent à nouveau. Et je remercie d'autant plus Tempounette pour avoir amené l'idée de ce Secret Santa !

    Bapho... Ma Baphouille. Je t'ai déjà dit via sms à quel point ce cadeau me fait plaisir, je ne saurais jamais assez te remercier. Je me doutais que mon cadeau allait tourner autour de mon Thundy, en tout cas je l'espérais grandement. Mais, ce que j'espérais encore plus, c'est que ce sois toi qui l'écrive, car je sais à quel point tu peux faire ressortir tellement d'émotions à travers tes textes, et tu ne pouvais qu'être la mieux placée pour t'atteler à cette dure tâche. Mon vœu est exhaussé. Je n'avais pas vu que tu avais incorporé une musique à tes textes, et je viens de relire le mien avec Bittersweet en fond sonore... La mort de Thunder n'avait jamais été parfaite, sa chute précipitée n'était pas de mon avis, les évènements ont fait que j'ai du le faire mourir contre ma volonté. Ce choix imposé ne m'avait jamais plu, et son topic de mort n'avait pas été particulièrement préparé. Mais c'était mieux ainsi, il était mort avec un reste de dignité, avec une dernière noblesse. S'attaquer à ce sujet en particulier était dangereux, ardu, empli d'une immense difficulté. Pourtant, tu t'y es lancée, tu as essayé, et tu as même dépassé toutes les attentes. Baphomet, tu as rendu un immense hommage à mon loup, ceci me fait énormément plaisir. Il n'y a aucune erreur, chaque phrase, chaque mot est porté d'émotions, de tristesse, mais aussi de liberté. Je n'aurais jamais moi-même aussi bien raconté sa mort, sois-en sûre. Je ne saurais jamais te remercier pour ce texte tellement il est quelque chose de fort pour moi. J'en cherche mes mots, mais c'est indescriptible. Alors, simplement : Merci <3
    Et le petit clin d'œil du mouton noir au milieu du troupeau de moutons blancs était bien trouvé. Tu as toujours de bonnes idées !

_________________

---------------------------
T H U N D E R
---------------------------






Spoiler:
 


Dernière édition par Thunder le 15.01.13 13:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfangel.superforum.fr

Perséphone


avatar

Féminin
Nombre de messages : 262
Age : 23
Date d'inscription : 21/12/2011


Votre personnage
Meute et Grade: Devils. Centurion
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   14.01.13 19:46

Merci Arc-En-Ciela, c'était très beau ♥
Bonne année à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baphomet

ADMINDon't pray your Gods...

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9878
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2006


Votre personnage
Meute et Grade: Dominant
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   14.01.13 20:24

Comme Tempo l'a très bien dit, je remercie aussi tous ceux qui ont choisi de participé et malgré le retard, avoué, ca en valait le coup nan =D ?

Bon, je vois que presque tout le monde avait laissé un petit mot, donc je suis désolé les loulou mais je ne ferais pas un paragraphe (enfin je ne crois pas lol), j'ai juste envie de dire a Thunder que de base quand j'ai vu que j'ai eut ton Secret Santa j'ai fais un bon "Outch O_O !" le défi me semblait de taille et même si on en discute un peu par sms actuellement, j'avoue que j'aurais aimé faire plus, je trouve le paragraphe un peu baclé et ca me frustre. Sincèrement, j'aurais aimé en écrire plus, mais manque de temps, je n'ai pas pu retouché le texte... Néanmoins je suis quand même contente qu'il te plaise mon ptit mouton noir =DD !

Tempo, tout comme toi, j'ai rattrapé le Secret Santa de Shynviss, et j'avoue que j'ai eut beaucoup d'hésitation, je ne savais pas qui choisir contrairement a Thunder pour qui ca me semblait être une évidence ! Tempo ? Soleil Noir ? Zeus ? Fisto ? Bloody ? Tellement de Loup que je ne savais vraiment pas ou en donner de la tête, j'ai donc du procédé par élimination : Zeus et Fisto tu n'as pas eut l'occasion de les jouer longtemps ; Soleil Noir et Tempo je ne les connaissais pas du tout et même si j'aurais voulut incarner Tempo je n'avais pas envie de la massacrer, résultat j'ai fait mon bout de chemin avec Bloody Dream =) ! Et OMFG, j'ai tellement joué Baphomet face a toi avec cette Louve que je n'arrivais rien a écrire, je tournais en rond, j'écrivais 10/15 lignes et je supprimai et ca pendant près d'une heure... Pour finalement vouloir faire un RP sur l'amour inconditionnel qu'elle pouvait porter a Baph' =D ! Donc j'espère qu'il te plait et que je n'ai pas trop dénaturée ta Louve non plus =)

En ce qui concerne mon cadeau (*O* !!) Ne t'en fais pas, il est juste génial et oui Precious, haaaan *O* C'était sans aucun doute la favorite de Baphoow', elle aurait été une immense amie pour lui. Merci beaucoup Tempo pour ce Secret Santa =) Tu sais, au fond de moi, même si je me doutais que ca ne serait pas spécialement simple d'incarner un Loup que j'ai pu avoir, j'espérai quand même que Baphomet soit choisis (qu'importe la personne qui faisait mon SS), parce que qu'importe les Loups que j'ai pu faire il restera toujours mon favoris ! Alors merci beaucoup ma chérie =D ! <3

Sur ceux je vous souhaite a tous une bonne année en espérant le père noël vous ait tous gâté =D !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfangel.superforum.fr

Bélial

ADMINBadass little pony

avatar

Féminin
Nombre de messages : 893
Age : 23
Date d'inscription : 23/09/2010


Votre personnage
Meute et Grade: Guerrier Devil
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   14.01.13 21:20

Ok je. je. gaaaaah. Je sais pas quoi dire. C'est merveilleux, voilà. Message constructif merci au revoir.
Non, plus sérieusement, ça valait le coup d'attendre. En tout cas, pour moi. J'ai tout lu, j'ai aimé chacun de vos textes. Je vais pas tous les commenter parce que voilà mais ça fait plaisir de retrouver vos persos, les styles de chacun, de voir l'évolution du style chez certains, de voir les idées que vous avez pu avoir pour cette occasion (mentions spéciales à Angelica et Arc-En-Ciela pour leur originalité gniih). Et puis ce qui est sympa, c'est que des fois on a un peu l'impression de recevoir plusieurs cadeaux au lieu d'un seul, enfin personnellement, j'ai trépigné à chaque fois que j'ai vu qu'un de mes loups était cité dans le texte de quelqu'un d'autre, je le voyais pas venir hehe. Bélial, pour le surnom de Poney, et Comète, pour la mort de Thunder. Han.

Et alors. Baphow. BAPHOW JE SAIS PAS QUOI DIRE J'AI DES FEELS JE JE. J'AI PLEURÉ ZUT, OUI, PARFAITEMENT. (et ça y est j'y repense et ça revient là.) (chut Tempo, calme-toi, tu vas leur faire peur.) Alors déjà, oui, moi aussi j'espérais quelque part que j'aurais du Bloody Dream. Ou du Tempo, mais ma préférence revenait quand même à Bloody. Ce sont vraiment les deux de mes louves qui ont le plus compté pour moi, et je pense que je me suis encore plus attachée à Bloody en fin de compte, peut-être parce que son histoire était plus développée, plus évoluée, parce qu'elle était plus intégrée à l'histoire générale, peut-être parce que je l'ai jouée après, et donc quand l'histoire s'est le plus complexifiée et que j'ai moi-même commencé à évoluer de façon significative. Brefle. Je suis joie. Ton texte est absolument magnifique, vraiment, et très semblable à la louve, ne t'en fais pas, elle est parfaite. J'aurais pas fait mieux, vraiment. ET PUIS RIVER FLOWS IN YOU. Tu sais quoi, je regrette pas que tu te sois cassé la tête à chercher des musiques, parce que c'était la cerise sur le gâteau ça, j'adore ce morceau, je le joue au piano et. et voilà. Et puis la mise en page est absolument magnifique aussi, et si douce. Je m'en remettrai. Peut-être. Laissez-moi mourir encore un peu dessus d'abord haha. Merci ma chérie, surtout que tu as été un peu prise de court pour le faire et tout et qu'on te mettait la pression, mais tu as fait ma soirée.

(Et au passage j'étais déjà dans tous mes états alors enchaîner sur la mort de Thunder avec Bittersweet en fond musical ça m'a achevée. Qu'est-ce que je l'aimais ce loup. Thundy, sois sûr que sa mémoire sera bien gardée. *sobs*)

_________________
SINFUL WASTER ENVY COMES FROM PEOPLE'S LACK OF BELIEF IN THEIR OWN GIFTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angélica

ADMINPetit ange à l'auréole rouge.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Date d'inscription : 21/09/2011


Votre personnage
Meute et Grade: Meute des Devils - Guerrière.
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   15.01.13 16:57

Pouilalalala ! Vous avez tous fait de superbes trucs dit donc ! =D Bravo à tous, merci et bonne année 2013 avec tous pleins de belles choses ! ♥

Thundy' - Merci beaucoup pour ce texte ! *__* Je le trouve super harmonieux et jouliie ! =D J'adore toujours autant ce que tu écrits et ça m'a fait du bien de relire un truc sur Ania. (: Merci encore ! ♥

_________________

« Il n'y a pas de fin ; il n'y a que des commencements ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arc-En-Ciela


avatar

Féminin
Nombre de messages : 128
Age : 22
Date d'inscription : 02/02/2011


Votre personnage
Meute et Grade: Druidesse
Alignement dans la guerre: Angel
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   15.01.13 23:45

Haaaan, j'ai TOUT lu pendant mon cours d'anglais... Maudit que vous avez du talent --". Vos textes sont très émouvants, mais c'est un peu mélangeant quand vous reprenez des noms de perso's qui ont existé deux fois, on sait pas trop c'est lequel, mais bon, comme ça s'adresse au propriétaire du perso', on s'en fout que je sois mélangée XD

MALHEUR À VOUS, VOUS M'AVEZ REDONNÉ LE GOÛT DE RPER ALORS QUE J'AI PAS LE TEMPS >.<

Angy' : Wow, j'adore vraiment comment tu racontes l'histoire de Ciela. J'avais peur que t'écrives n'importe quoi en la jouant, mais c'est très réussi (même si tu la joue pas vraiment, mais on se comprend XD). Les p'tits commentaires sont vraiment comique, bref, merci beaucoup ^^

_________________

Merci Thunderstrum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alter-mundus.superforum.fr/forum

Angélica

ADMINPetit ange à l'auréole rouge.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Date d'inscription : 21/09/2011


Votre personnage
Meute et Grade: Meute des Devils - Guerrière.
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   16.01.13 12:14

Arc-En-Ciela a écrit:
J'avais peur que t'écrives n'importe quoi en la jouant

...... xD
Ba moi aussi figure toi. Quand j'ai vu que je devais te faire un texte, je savais pas trop quoi faire parce que je connaissais pas du tout ta louve donc j'ai eu un petit problème au début. ><" Puis, j'ai décidé de lire ta présentation, certains de tes Rps pour voir comment j'allais faire. Puis c'est surtout ta présentation qui m'a tapé dans l’œil. Puis au moins, j'étais sûre de pas écrire n'importe quoi. ;x Enfin, bref. Je suis contente que ça te plaise parce que j'avais vraiment très peur de te rendre un truc minable. --'

_________________

« Il n'y a pas de fin ; il n'y a que des commencements ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baphomet

ADMINDon't pray your Gods...

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9878
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2006


Votre personnage
Meute et Grade: Dominant
Alignement dans la guerre: Devil
Relations:

MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   16.01.13 17:37

Mon Thundy, mon jeune ptit mec =D ! Sache que ce que tu as écrit me fait vraiment plaisir, je ne pensais pas qu'il te plairait autant et lire un commentaire comme ça de ta part me touche beaucoup, tellement a vrai dire que je n'en trouve pas les mots lol ! Donc je crois que je vais arrêter le massacre ici si tu ne m'en veux pas *O* !

Et Ciela, je peux t'assurer qu'après avoir écrit ces SS j'ai eut qu'une envie c'était de RP a nouveau sur un forum de Loups ._. !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfangel.superforum.fr

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Secret Santa 2012-2013   

Revenir en haut Aller en bas
 

Secret Santa 2012-2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Classement : Saison 2012-2013 (avant shootout)
» Classement : Saison 2012-2013
» Agents Libres 2012-2013
» SAISON 2012-2013
» Alignement des Flyers 2012-2013
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Angel :: UN DERNIER MOT, UNE DERNIÈRE PENSÉE. :: 
« a n n o n c e s - & - n e w s »
-